Installation

S’installer est un acte important.
Dans la Bible, le peuple élu est un peuple de nomades, de marcheurs, de pèlerins… qui va s’installer en Terre promise, dans la Terre que Dieu donne. Vivre est un don de Dieu.
Il faut toujours se méfier de se croire propriétaire de la terre, de vouloir maitriser la création, nos vies. Dieu est le maitre. Le spectacle sur le roi David dimanche prochain nous le rappellera.

Il faut que l’Eglise, à la suite se souvienne, à la suite du peuple hébreu, que nous sommes des pèlerins. La veillée de prière autour de la mémoire de notre baptême nous a fait entendre cette parole du saint Père François :
Connaître la date de notre baptême, c’est connaître une date heureuse. Si on ne le sait pas, on risque de perdre la conscience de ce que le Seigneur a fait en nous, du don que nous avons reçu. Nous finissons alors par le considérer seulement comme un événement du passé – et même pas par notre volonté mais par celle de nos parents – et qui n’a donc plus aucune incidence sur le présent. Nous devons réveiller la mémoire de notre baptême. Et n’oubliez pas le devoir pour aujourd’hui : chercher, demander la date de votre baptême. De même que je connais la date de ma naissance, je dois connaître aussi la date de mon baptême, parce que c’est un jour de fête (pape François, catéchèse sur le baptême) Le baptême nous fait entrer dans le peuple de Dieu, qu’il fait de nous des membres d’un peuple en chemin, un peuple en marche dans l’histoire.
IMG_9143.JPG IMG_9156.JPG IMG_9166.JPG
Après plusieurs jours avec une équipe au pré -Katorin, voici que la colonie s'est installée. Au cours de cette installation, c'est dans la peine et la prière que nous avons accompagné le papa de Marie-Annick qui est retourné à la maison du Père, le dimanche 27 juillet. Marie Annick nous est revenue samedi, et nous sommes très heureux de vivre au complet en famille Katorin, selon l’expression de Marie Annick.
Mathieu a pu anticiper ses vacances. L’équipe cuisine a donc assuré le travail et la préparation des repas. Et les colons, depuis une semaine, se régalent. Bientôt, vous pourrez découvrir les menus !
Un seul regret pour vous, sans doute : ne pas gouter aux différents plats :-) !

Rapide

Le rythme est rapide ! Déjà une semaine de passé !
La colonie est bien lancée : déjà la grande veillée Samuel a eu lieu, ainsi que le grand jeu Goliath !
L’annonce du spectacle a été faite dimanche dernier à la messe paroissiale.
Cette année, sur les 58 jeunes présents, 16 jeunes viennent pour la première fois. Les 42 jeunes qui reviennent sont le signe manifeste de votre confiance, dans la vie, le style et l’éducation que nous mettons en œuvre, en relation avec votre propre éducation.
Mais cette réparation implique que, très vite, les uns et les autres ont retrouvé la colonie et son rythme. Et il faut que les animateurs entrent dans ce rythme plus rapidement que les jeunes colons. Anticiper est un des outils indispensables de la besace de l’animateur ! Et cela surprend toujours tant les plus jeunes que les animateurs qui arrivent.
Peu de place à l'oisiveté dans notre journée mais place au travail en équipe et aux jeux en temps libre. Nicolas, notre assistant sanitaire, fait l’expérience de cette rapidité dans la prise de ses fonctions.

Joyeuse

La joie est un fruit de l'Esprit Saint, nous enseigne St-Paul (Ga 5, 22-25). Et il est toujours bon de regarder comment un groupe vit dans la joie, comment une équipe se réjouit. La joie n'est pas de bord de l'exubérance ou le plaisir que l'on se donnerait, ou la seule satisfaction personnelle du travail réalisé.
Il me semble que la joie provient de l'amour de ce dépassement de soi pour rendre l'autre heureux, pour donner permettre à l'autre de grandir.
Chaque année, le début d'une colonie doit être marqué par cette joie, joie que nous, animateurs puisons chaque matin dans la prière silencieuse, la prière en commun. Et parmi les grandes joies, c’est la participation par le chant à la prière de la colonie, matin et soir.

Rayonnement

Le pape François nous demande de sortir. Le Saint-Père insiste sur la dimension missionnaire de l'existence chrétienne.
Dimanche dernier, trois initiatives un peu nouvelles manifestent notre engagement à répondre à l'invitation du pape.

  • David a présenté à la fin de la messe paroissiale le journal Katorinfo, que vous pouvez recevoir grâce au blog.
  • Gautier a comme mission de monter un spectacle sur le roi David avec le prophète Samuel et le combat contre Goliath.

Dans cette histoire qui nous concerne, il y a les trois aspects fondamentaux de la vie chrétienne : l'appel de Dieu, la réponse à cet appel et le combat chrétien.

  • Et avec beaucoup de joie, nous avons invité à un apéritif dominical traditionnel à la colonie Katorin quelques voisins. Occasion pour eux de mieux nous connaître.


Il va sans dire que la dimension la plus importante pour répondre à l'appel du pape, pour sortir de nous-mêmes pour aller à la rencontre des autres, c'est de leur annoncer Jésus-Christ.
Chaque matin, Alexis nous propose un tweet du Pape avant la prière des animateurs.

Le principe même du Tweet résume sans doute ces trois aspects que je souhaite partager au tout début de cette colonie : rapidité, joie dans le message que le pape nous donne, rayonnement, car il nous invite à être des disciples missionnaires : aimer, servir, imiter Jésus notre meilleur ami.

Merci de la confiance que vous nous accordez à chacun, je souhaite une belle fin de semaine.

Père Jérôme
directeur